Anne-Elisabeth Migeon
Certifiée en Micronutrition et en Nutrition Comportementale à Saint-Jean-d'Angély
 

ANNE-ELISABETH MIGEON, Certifiée en Micronutrition et en Nutrition Comportementale à Saint-Jean-d'Angély et Saintes

Le Café dans tous ses états

09 Juil 2022 ANNE-ELISABETH MIGEON Alimentation

Café et risque cardio-vasculaire 

La présence de polyphénol et de caféine expliquent principalement  les effets du café sur la santé et sur la santé cardio-vasculaire notamment. 

Il faut savoir que la majorité des études portant sur les relations entre consommation de café et risque cardiovasculiare sont des études dites observationnelles. 

Café et maladies cardiovasculaires : 

Selon une méta-analyse ( c''est à dire une synthèse de plusieurs études soit 36 dans ce cas), il existerait une relation entre consommation de café et risque cardio-vasculaire. Ainsi, par rapport aux personnes qui n'en buvaient pas, ou de façon exceptionnelle, le risque était réduit de 11% en cas de consommation modérée ( médiane 1,5 tasses par jour) et de 15% en cas de consommation médiane de 3,5 tasses par jour. Cependant, au-delà de 5 tasses par jour, on ne constatait plus de réduction significative du risque cardio-vasculaire. Ces résultats sur les maladies cardio-vasculaires étaient aussi retrouvées pour les AVC et les risques de maladies coronariennes avec des réduction de risque de l'ordre de 10% pour des consommations modérées à moyennes mais pas pour des consommations élevées. 

Café et maladies coronariennes : 

Des études menées plus récemment ont contredit les résultats d'études plus anciennes. Selon, ces études plus récentes ajustées sur des variables de confusion majeures comme la consommation d'alcool, le tabagisme, la consommation de graisses saturées, l'activité physique, et l'indice de masse corporelle, le risque de mortalité toutes causes confondues et par maladie cardiovasculaires était plus faible chez les buveurs réguliers de café. De plus, une méta-analyse ( regroupant 21 études) a suggéré que boire du café de façon régulière et modérée pouvait diminuer le risque de coronaropathie à long terme. Ainsi, par rapport à une consommation légère à nulle ( moins de 2 tasses par jour en Europe), une consommation modérée ( plus de deux tasses par jour) était associée à une réduction de 13% du risque de coronaropathie. 

Café et accident vasculaire cérébral ( AVC) : 

Une étude récente portant sur des participants âgés de  50 à 74 ans ( études propective Biobank) a rapporté une relation entre consommation de thé et de café et risque d'AVC, de démence vasculaire et de démence post AVC. Il a été mis en évidence une relation non linéaire entre consommation de café et risque avec une réduction de 32% de celui d'AVC et de 28% de celui de démence avec la prise de 2 à 3 tasses de café ou de 3 à 5 tasses de thé par jour ou de 4 à 6 tasses de leur combinaison par jour par rapport à des non consommateurs. Donc le fait de consommer ces deux boissons était associé au risque le plus faible d'AVC ischémique et de démence vasculaire.  De plus, le plus faible risque de démence post-AVC ( - 48%) était observé avec une consommation quotidienne de 3 à 6 tasses de café et de thé. 

Café et troubles du rythme : 

Il n'a pas été mis en évidence de lien la caféine présente dans le café et les troubles du rythme. 

Café et hypertension artérielle  ( HTA) : 

Il faut savoir que l'HTA est un facteur de risque indépendant important d'AVC et de maladie coronarienne. Les études montrent que les effets aigus de la consommation de café sur la pression artérielle s'observent pour les consommateurs occasionnels. Là encore, une méta analyse a montré que la consommation  régulière de café  n'augmente pas le risque d'HTA et serait même associée à sa réduction. 

Conclusion :  

On peut donc parler d'un effet bénéfique du café et même du thé sur le risque cardio-vasculaire avec peut être un effet plus spécifique du thé sur la dyslipidémie. Ces effets seraient en lien avec la présence dans ces boissons, de polyphénols ayant des effets sur l'inflammation chronique. Ainsi la consommation de café torréfié et non torréfié, celle de thé noir et de thé vert, et la consommation combinée de thé et de café à raison de 4 à 6 tasses par jour maximum, pourrait être conseillée en prévention primaire du risque cardio-vasculaire. 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

La diététicienne nutritionniste et les TCA

Obésité : état des lieux

Se protéger des fortes chaleurs...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.