Anne-Elisabeth Migeon
Certifiée en Micronutrition et en Nutrition Comportementale à Saint-Jean-d'Angély
Anne-Elisabeth Migeon
 

ANNE-ELISABETH MIGEON, Certifiée en Micronutrition et en Nutrition Comportementale à Saint-Jean-d'Angély et Saintes

Pour mettre toutes les chances de son côté : les 1000 premiers jours : partie 2

Alimentation

L'assiette de bébé : A chaque étape son importance

De 0 à 5/6 mois: L'alimentation lactée est exclusive

Pourquoi préférer le lait maternel ?

A la naissance, l'allaitement maternel est recommandé pendant les 6 premiers mois. En plus d'un lien affectif, le lait maternel est un lait personnalisé et non allergisant avec des apports en protéines ( caséines, calmantes et qui favorisent l'installation du microbiote inestinal de bébé dont le rôle bénéfique sur la santé est démontré), des glucides ( lactose béta : absorption du calcium)  des immunoglobulines ( défenses immunitaires), des oligosaccharides ( prébiotiques et qui favorisent le développment des bifidobactéries présentes uniquement dans le lait maternel), des lipides dont les oméga 3 (DHA nécessaires au développement cérébral du bébé). 

Mais quand cela n'est pas possible, les laits infantiles essaient de se raprocher le plus possible du lait maternel .

A partir de 5 à 6 mois : la diversification alimentaire 

C'est la période de la découverte progressive d'une palette de goûts et de textures, période qui ne doit pas être trop précose en raison du risque d'allergie.  L'apport de lait ( 5 à 700 ml /jour) est indispensable pour couvrir les besoins de bébé en calcium ( croissance osseuse) en fer ( défense anti-infectieuse), en oméga 3 ( développement du cerveau).

La diversification passe par l'introduction progressive de fruits et légumes non fibreux, puis les aliments carnés et les poissons ( fin du 6ème mois). 

A noter, le risque ultérieur d'obésité pourrait être corrélé à un excès de protéines introduit trop tôt. 

Une diversification réussie est l'un des moyens de prévenir à l'âge adulte les pathologies chroniques ( obésité, diabète, HTA). 

8 à 24 mois : bien mastiquer et bien déglutir

C'est une période charnière avec l'apparition de la dentition et de la déglutition des morceaux chez le nourrisson. Bien mastiquer est indispensable au développement du palais et de la machoire de l'enfant, nécessaires à l'élocution et à l'apprentissage du langage. On maintiendra un apport lacté spécifique de 500 ml/jour ( lait de 2ème âge jusqu'à un an, puis de lait de croissance enrichi en fer). 

Focus sur la méthode kangourou : ou le peau à peau 

C'est une technique pratiquée à la maternité et qui consiste à poser le bébé nu ou en couche dès ses premiers instants de vie, sur le ventre nu ou la poitrine de l'un de ses parents. 

Régule le rythme cardiaque qui se cale sur celui de la maman.

Apaise et rassure en diminuant sa sécrétion d'adrénaline

Permet au bebe de se réchauffer 

Renforce son immunité 

Stimule la sécrétion d'ocytocine chez la maman, et favorise sa montée de lait

Favorise la production d'endorphines, qui apaise maman et prévient son baby blues.

Favorise la sécrétion d'ocytocine chez les parents, ce qui renforce l'attachement enfant-parents. 

Et le micobiote dans tout cà ? 

Récemment des études ont montré qu'une dysbiose du microbiote pendant la grossesse pouvait entrainer une dysbiose chez le nouveau né, responsable de pathologies inflammatoires et/ou métaboliques. 

De même une naissance par césarienne ou une antibiothérapie pendant la grossesse ou à la naissance sont des facteurs connus pour augmenter le risque de développer asthme, allergies, maladies inflammatoires chroniques de l'intestin ...Au contraire, un environnement rural ou la présence d'animaux de compagnie apparait être protecteur au niveau de certaines pathologies. 

Le "vaginal seeding " ( ou ensemencement vaginal)  c'est quoi ? Cela consite dans le respect des précautions élémentaires de stérilité... à mettre une compresse stérile dans le vagin de la maman environ 1 h avant une césarienne programmée. A la naissance, on badigeonne l'enfant au niveau de la bouche, du visage et du reste du corps avec la compresse imprégnée du microbiote de maman.

Ainsi, le microbiote des bébés ayant été innoculés est plus proche des bébés nés par voie vaginale que des bébés nés par césarienne. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.