Anne-Elisabeth Migeon
Certifiée en Micronutrition et en Nutrition Comportementale à Saint-Jean-d'Angély
 

ANNE-ELISABETH MIGEON, Certifiée en Micronutrition et en Nutrition Comportementale à Saint-Jean-d'Angély et Saintes

Diminuer l'inflammation chronique : CRP ?

04 Fév 2022 ANNE-ELISABETH MIGEON Alimentation

Qu'est-ce que l'inflammation chronique ?.

L'inflammation chronique ou dite à bas bruit, se caractérise par une réponse immunitaire chronique avec la circulation constante de molécules pro-inflammatoires et inflammatoires dans l'organisme et cela à des niveaux pas forécment élevés. On peut donc dire que l'inflammation chronique entraine une activation permanente du système immunitaire. C'est principalement notre mode de vie : alimentation, sédentarité stress, tabac ...) et les polluants de notre environnement qui sont à l'origine de cette inflammation chronique. 

Cependant, on sait que cette inflammation est aussi responsable de maladies et problèmes de santé comme l'arthrose, les allergies, les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies neurodégénératives...

On peut dire que la présence de cette inflammation chronique à bas bruit et sur le long terme nous rend plus vulnérable aux maladies, d'où l'intérêt de la réduire. 

Comment faire baisser cette inflammation ? 

 Il est donc essentiel de faire baisser l'inflammation afin de réduire le risque de développer certaines maladies. C'est avec le dosage de la CRP ( Protéine C réactive) que l'on peut suivre l'évolution de l'inflammation même s'il existe d'autres marqueurs de l'inflammation. 

Lutter contre les radicaux libres : 

Plusieurs études en attestent une consommation de flavonoïdes, d'anti-oxydants, de vitamines C, E ... régulière aide à faire baisser le niveau de la CRP de façon significative. Il existe donc une association inverse entre les antioxydants alimentaires et le marqueur de l'inflammation qu'est la CRP;

Plus la capacité antioxydante totale de l'alimentation est élevée et plus le risque de maladies en lien avec l'inflammation est abaissée. 

Parmi les aliments les plus riches en antioxydants on trouve les fruits rouges dont les mûres, les fraises, les groseilles, la canneberge, les fruits oléagineux et notamment les noix, mais aussi le raisin, l'orange, la myrtille ...les légumes, le chocolat noir à 85%, le café ...

Avoir une alimentation anti-inflammatoire : 

L'alimentation constitue un traitement naturel pour lutter contre l'inflammation de l'organisme. Il suffit pour cela de choisir les bons aliments en évitant de consommer trop souvent des aliments qui ont tendance à déclencher une réaction inflammatoire. 

Donc en plus d'une consommation quotidienne de légumes et fruits, il est conseillé d'ajouter à l'alimentation des épices comme le curcuma ou le gingembre ..., des herbes aromatiques ( persil, herbes de Provence...) qui sont aussi une très bonne source d'anti-oxydants variés. A cela, on sait que les fruits et légumes sont aussi source de fibres ayant elles même un effet bénéfique sur le taux de CRP.

Côté graisses alimentaires, une alimentation qui privilégie les acides gras oméga 3 ( poissons gras, huile de colza, de noix, de cameline ...) tout en réduisant les sources d'oméga 6 très présents ( huile de tournesol, produits industriels, ...) va permettre de rééquilibrer le ration oméga 6/oméga 3 et le rapprocher de la valeur conseillée de 4 pour 1.

Avoir une alimentation anti-inflammatoire signifie aussi de réduire les produits sucrés, les aliments ultra-transformés, les aliments à index glycémiques élevés ...et ajouter des légumineuses. 

Faire de l'activité physique : 

Enfin, on sait  aussi, que l'activité physique aide à réduire le niveau d'inflammation de l'organisme. En effet, avec l'activité physique, les cellules musculaires libèrent des interleukines capables de lutter contre l'inflammation. 

Lutter contre le surpoids et l'obésité : 

On sait que les cellules graisseuses fabriquent des molécules pro-inflammatoires avec un taux de CRP souvent plus élevé aussi perdre quelques kilos pourrait aussi aider à réduire l'inflammation. 

Donc en réduisant l'inflammation par une alimentation adaptée associée à une activité physique associée permet de réduire le niveau d'inflammation de l'organisme et par là même protéger du risque de maladies. 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Régimes mal conduits et perte de masse musculaire !

Une rentrée en forme !

TONICITE MUSCULAIRE EN 8 EXERCICES SIMPLES

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.