Documents

ADA 2019 : le diabète de type 2, une maladie réversible grâce à l’alimentation


Par Marielle Ammouche le 21-06-2019


L’étude Direct montre le bénéfice d’un régime alimentaire intensif sur l’amélioration de la fonction pancréatique. 


Contrairement à ce que l’on a longtemps cru, les cellules pancréatiques ne seraient pas endommagées de façon irréversible au cours de la phase précoce du diabète de type 2. Et avec un régime très strict, il serait donc possible d’obtenir une rémission de la maladie. C’est ce que révèle l’étude Direct dont de nouveaux résultats ont été présentés à San Francisco à l’occasion des 79èmes Journées scientifiques de l’American diabetes association (ADA, San Francisco, 7-11 juin 2019). 


Cette étude avait déjà montré en 2017 qu’environ la moitié (46 %) des sujets diabétiques soumis à un régime alimentaire strict étaient en rémission (HbA1c inférieure à 48 mmol / mol (6,5 %) ; et glycémie à jeun inférieure à 126 mg / dl ; pas d’utilisation d’antidiabétique) au bout d’un an. Le régime consistait, dans un premier temps, à remplacer totalement les repas par une préparation contenant 825 à 853 kcal/jour et cela pendant 12 à 20 semaines, puis à réintroduire de manière progressive, pendant 2 à 8 semaines, les aliments et ensuite à fournir un soutien structuré pour le maintien de la perte de poids. 


Les nouvelles données présentées cette année ont suivi ces sujets en rémission. Elles montrent que... 


36 % d’entre eux présentaient toujours une rémission de leur DT2 après deux ans (contre 3 % des témoins). Les chercheurs ont ensuite quantifié la proportion de cellules bêta-pancréatiques fonctionnelle en dosant la sécrétion d’insuline. Ils se sont alors aperçus que chez les sujets du groupe intervention, cette sécrétion s’accroissait (de 0,58 à 0,94 nmol/min/m2 après 2 ans), et devenait comparable à celles des témoins (1,02 nmol/min/m2). 


Pour Roy Taylor (Newcastle, Royaume-Uni), investigateur principal de l’étude, « les personnes atteintes de diabète de type 2 ont désormais un choix plutôt qu’une peine à perpétuité. S’ils utilisent une méthode simple et efficace de réduction pondérale, les diabétiques de type 2 précoce peuvent retrouver une santé normale permettant de réduire considérablement le risque de complications graves à long terme associées à la maladie, telles que les maladies cardiaques. Le diabète de type 2 est un état réversible et la rémission peut être atteinte et maintenue. Notre recherche a également permis de découvrir un message clé concernant la perte de poids. En effet, l'approche lente et régulière apparaît difficile et fructueuse dans peu de cas. En revanche, l’approche intensive à court terme suivie d’une période longue de contrôle du poids visant à éviter la reprise, s’est révélée plus productive. 


Sources :


Journées scientifiques de l’American diabètes association (ADA, San Francisco, 7-11 juin 2019).


https://diabetes.diabetesjournals.org/content/68/Supplement_1/66-OR