Les vertus du coaching pour maintenir le poids après amaigrissement volontaire

Par Pr Philippe Chanson le 24-12-2019


La reprise du poids, après amaigrissement volontaire, est malheureusement fréquente. La plupart des résultats publiés des programmes de prise en charge du poids portent surtout sur la perte de poids à court terme plus qu’au maintien du poids à long terme. Afin d’évaluer le bénéfice d’un coaching en complément d’un programme de maintien du poids reposant sur une surveillance des données de santé électronique, une étude randomisée contrôlée a été mise en place dans des cabinets de médecine affiliés à un centre académique médical à Pittsburg.

Par Pr Philippe Chanson le 24-12-2019


La reprise du poids, après amaigrissement volontaire, est malheureusement fréquente. La plupart des résultats publiés des programmes de prise en charge du poids portent surtout sur la perte de poids à court terme plus qu’au maintien du poids à long terme. Afin d’évaluer le bénéfice d’un coaching en complément d’un programme de maintien du poids reposant sur une surveillance des données de santé électronique, une étude randomisée contrôlée a été mise en place dans des cabinets de médecine affiliés à un centre académique médical à Pittsburg.


Des patients adultes ayant un IMC ≥ 25 kg/m2 et qui avaient perdu de manière volontaire au moins 5 % de leur poids dans les 2 années précédentes, sans chirurgie bariatrique dans les 5 années précédentes, ont participé à l’étude. Ils étaient assignés de manière randomisée soit à utiliser un système électronique d’enregistrement des données de santé, soit ce même système électronique complété d’un coaching. Le système électronique des données de santé comportait des feuilles de suivi du poids, du régime et de l’activité physique, des questionnaires standardisés et des alertes. En plus de ce système électronique, le groupe avec coaching recevait chaque mois un coaching personnalisé à l’occasion d’un contact organisé, à travers le portail de données de santé du patient.


Parmi les 194 participants randomisés, dont l’âge moyen était de 53.4 ± 12.2 ans et dont 74 % étaient des femmes, 157, soit 81 % ont fini l’étude. Le poids moyen basal était de 85.8 ± 19.1 kg et l’IMC basal de 30.4 ± 5.9 kg/m2. A 24 mois, la reprise de poids moyenne était de 2.1 ± 0.62 kg dans le groupe suivi électronique + coaching et de 4.9 ± 0.63 kg dans le groupe suivi électronique seul. La différence entre les deux groupes, en termes de variation du poids à 24 mois était significative (-2.86 kg ; IC 95 % = -4.6 à -1.1 kg). A 24 mois, 65 % des participants du groupe coaching + suivi électronique et 50 % des patients du groupe électronique seul ont maintenu une perte de poids d’au moins 5 %.
En conclusion, chez les adultes ayant perdu volontairement du poids, l’utilisation d’outils électroniques de suivi associée à un coaching est plus utile pour maintenir le poids que l’outil électronique seul.


Sources :Conroy M.B. et al. Effect of electronic health record-based coaching on weight maintenance. Ann Intern Med 2019 ; 171 : 777-784.Tsai A.G. Integrating obesity treatment into routine primary care. Ann Intern Med 2019 ; 171 : 847-848.


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31711168

0 0
Feed